Coucou les amoureux,

Un vrai mariage pour vous donner des idées, vous faire rêver et vous filer de bonnes adresses, ça faisait bien trop longtemps que ce n’était pas arrivé! Mais hop hop on reprend les bonnes habitudes et on commence cette semaine avec le chouette mariage de Caroline & Laurent. Je présente souvent des mariages hyper peaufinés niveau déco mais là, j’ai aimé le côté déjanté que je connais bien des carolos, l’esprit bon enfant qui se dégage de la journée et les photos de Fifty Fifty que j’ai déjà souvent présenté ici!

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_62

Je vous laisse en compagnie de Caroline qui partage avec vous sa belle histoire! <3

Comment s’est passée votre première rencontre ?

On s’est rencontré en septembre 2003.

Nous nous sommes rencontrés à l’école, lors de nos cours du soir. On avait des séances de cours organisées en dehors de l’école et ça nous laissait le temps de discuter de choses et d’autres et de faire connaissance. Nous avons commencé notre histoire en janvier 2004, le jour de l’anniversaire de Laurent.

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_37

Comment a-t-il fait sa demande?

En mai 2004, en rentrant du travail, Laurent me dit de me préparer, « on sort ». Pas très motivée à l’idée de sortir en semaine, j’ai malgré tout suivi, entrainée par son dynamisme.

Il m’a emmenée dans un petit restaurant italien, proche de chez nous, installé dans une belle maison de maitre. Au moment du dessert, il a sorti une jolie bague de fiançailles.

C’était la première demande.

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_72

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_01

A l’époque, nous n’avions pas les moyens de payer un mariage et notre situation nous convenait très bien, notre engagement vis à vis de l’autre étant sincère.

Au fur et à mesure que les années passaient, on relançait l’idée l’un après l’autre mais sans avoir vraiment envie en même temps jusqu’au jour où, en rentrant du travail, j’ai dit à Laurent d’un ton décidé : « on va se marier ! » et il m’a répondu : « d’accord ! ».

C’était la deuxième demande.

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_70

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_69

Pour diverses raisons et n’étant toujours pas pressés, on s’était donnés 3 ans pour préparer le mariage. Le temps de prévoir le budget, de stabiliser ma situation professionnelle et aussi, pour laisser le temps à la famille qui vit à l’étranger de s’organiser.

Racontez nous les préparatifs!

Comme nous nous étions donné 3 ans, nous avons eu le temps de réfléchir à ce que nous voulions.

Ensuite, passage obligé sur Internet (Pinterest.com pour ne pas le citer) et les amis ont aidé à affiner nos idées. Ayant beaucoup de créatifs parmi nos amis, nous avons beaucoup fait appel à eux. Malgré le stress de voir l’ampleur de l’organisation, tout s’est mis en place naturellement le jour J.

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_49

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_04

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_53

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_54

Parle-nous du choix de ta robe

Je suppose que toutes les futures mariées fonctionnent de la même façon : on a toutes une idée précise de ce que l’on veut ou pas. Par contre,  le moment venu, tout est bouleversé.

En tout cas, c’était mon cas. J’avais une idée très claire de ce que je ne voulais pas : surtout pas un bustier, pas trop de frous-frous, pas blanc !

Ensuite, pour la boutique, c’est aussi une longue histoire : ado, avec ma meilleure amie, lors de nos sorties en ville, nous passions toujours devant une boutique de robes de mariée et on admirait la vitrine en rêvant de notre jour à nous, se promettant le moment venu d’au moins y faire un tour.

C’est donc naturellement que ma maman, ma meilleure amie et moi avons choisi d’aller voir la boutique Chez Marie-Charlotte, tout en sachant que cela ne correspondait pas au style que j’avais en tête.

L’accueil y a été très chaleureux, les vendeuses sont à l’écoute et à aucun moment, je ne me suis sentie forcée. Nous avons d’abord fait une première sélection. Pendant les essayages, la vendeuse qui s’est occupée de moi m’a donné son avis et m’a sélectionné d’autres modèles en fonction de mes goûts. Même quand elle me déconseillait un modèle, elle me le faisait essayer pour que je me fasse ma propre opinion. De même, j’ai essayé ce qu’elle me proposait. Dès cette première séance d’essayages, j’avais deux coups de cœur. Avec bustier, des frous-frous, en blanc… Sans doute que mes nombreuses années de danse classique ont laissé quelques traces.

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_29

Nous sommes allées dans une seconde boutique. Nous nous sommes senties mal reçues, laissées livrées à nous-mêmes.

Quelques semaines plus tard, j’allais réserver ma robe. Le jour où je suis allée la chercher, j’avais un gros pincement au cœur de dire au revoir aux deux vendeuses qui avaient été si aimables (et patientes).

Quels sont les prestataires que vous avez choisi ?

Comme je le mentionnais plus haut, nous avons fait appel aux créatifs de notre entourage :

On a commencé par le faire-part réalisé par Jérôme Considerant, graphiste, qui s’est également occupé de faire danser la foule pour la soirée.

Pour les fleurs, j’ai demandé à une collègue, professeur d’Art floral, Isabelle Carly. Son travail et celui de ses élèves peuvent être admirés lors des portes ouvertes des écoles industrielles de Gilly et de Marchienne-au-Pont.

Pour la décoration des tables, des salles et celle du parc, j’ai compté sur les bonnes idées de Sandra Rondeau.

Comme photographe, nous avons demandé à Thomas Vanden Driessche de Studio Fifty Fifty.

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_12

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_16

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_13

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_11

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_18

Et pour terminer, nous avons choisi les Men of Mystery, groupe de reprises des Shadows pour ouvrir notre bal.

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_06

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_67

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_20

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_21

De manière générale, l’esprit était au DIY et à la simplicité. On a également pu compter jusqu’à la fin sur nos familles et nos amis pour les préparatifs.

Quel était le plus joli moment du jour J?

Mission quasi impossible ! La journée était exceptionnelle mais Laurent et moi pouvons mettre trois moments en avant :

  • Le discours des deux témoins de Laurent à la commune. Ils étaient justes, drôles et tendres à la fois.
  • Le repas de midi. Ce fut un moment convivial tout « en intimité » (malgré le fait que nous étions plus de 80 personnes) où nous étions tous réunis (un des rares moment où cela a pu arriver dans la journée) et au début duquel mes 2 témoins ont fait leur touchant discours.
  • Le lancement de la soirée avec le groupe Men of Mystery qui a enflammé le dance floor et fait twister les plus timides !

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_07

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_41

 

Les do’s & don’t que vous conseillez ?

Il est difficile de donner des conseils…

Le point central, le budget, est difficile à définir selon moi. En partant de l’idée qu’on ne se marie qu’une fois (hum hum), on n’a pas envie de se priver! On fonctionne alors beaucoup par coups de cœur (pour la robe, le costume, etc.). Comme le mariage est l’occasion de réunir les gens que l’on aime, on n’a pas non plus envie de limiter la liste des invités, ce qui peut vite compliquer les choses quand on voit le prix des traiteurs.

Je conseille d’envoyer les invitations longtemps à l’avance, surtout si le mariage a lieu à une période propice pour ce genre d’évènements. Il ne faut pas hésiter à insister pour avoir les réponses rapidement : c’est utile pour la préparation et l’organisation de la journée et pour savoir où l’on en est dans le budget.

Petit conseil : il faut préciser le dress code. Nous ne l’avons pas fait, pensant ainsi ne pas mettre de pression sur les invités mais du coup, je ne compte pas le nombre de personnes qui nous ont demandé si nous avions des préférences.

Laurent, habitué à travailler avec des enfants, avait prévu des jeux : un kicker, des ballons de foot en mousse, un kit de mini-golf, etc. C’était parfait !

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_38

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_71

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_59

lovetralala_mariage-caro-et-laurent_fiftyfifty_44

Belle journée les amoureux!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *